Réduire les accidents du travail

Réduire les accidents du travail

Comment éviter les accidents de travail ?

Les accidents du travail génèrent un surcoût pour les entreprises. Le salarié est victime d’un accident du travail lorsque l’événement s’inscrit dans le cadre de l’exécution de son contrat. Afin de prévenir ces risques professionnels, la direction, les collaborateurs et l’ensemble des acteurs concernés doivent œuvrer ensemble. Car, plus qu’une obligation légale, c’est aussi pour l’employeur un enjeu stratégique important. Comment l’entreprise peut-elle agir ?

Réduire les accidents du travail : un enjeu de taille

Afin de préserver la santé de ses salariés, l’entreprise doit être vigilante et n’a pas le droit à l’erreur. Pour cela, dans un premier temps, il est essentiel d’identifier clairement les risques auxquels peuvent être soumis les collaborateurs.

Les accidents du travail à cause des installations

Utilisation de machines dangereuses, manutention en hauteur, port de charges lourdes… Les accidents du travail liés à ces dangers sont nombreux. Ils peuvent être physiques et entraîner des chutes, des blessures, des intoxications ou encore des lésions. Mais, des conséquences psychologiques sont également souvent remarquées. Ces risques font alors naître du stress, de la fatigue et parfois même, des états dépressifs. S’en suivent alors des arrêts de travail plus fréquents et un turnover important, qui n’est pas sans effets pour l’employeur. Les baisses de productivité engendrent un manque à gagner, qui peut être un véritable frein à la croissance de la société.

Diminuer les accidents du travail : plusieurs solutions

Afin de réduire le nombre d’accidents au sein son organisation, l’entreprise peut agir. Différents moyens s’offrent à elle.

Se faire aider par un cabinet

« Prévenir, plutôt que guérir. » C’est, en réalité, tout l’enjeu de la réduction des accidents du travail. L’employeur peut faire appel à un service externe pour mettre en place des plans de prévention. Cet organisme l’aidera à appliquer les dispositions légales et réglementaires, liées au bien-être des salariés. L’entreprise se fera alors accompagner afin de créer des dispositifs d’information, des formations et des réunions de sensibilisation.

Communiquer correctement en interne

Cela se joue dès l’arrivée des nouveaux collaborateurs. En effet, ce sont eux qui encourent le plus de risques. Dès leur accueil, il est essentiel de les encadrer et les former sur les règles à suivre. Un salarié expérimenté peut prendre en charge cette étape, et lui faire part des instructions fondamentales à respecter. C’est à la direction d’initier les démarches de prévention.

Former les représentants du personnel au CSE

Elle doit les promouvoir et assurer leur pérennité en y incluant le CSE ou la CSSCT, les représentants du personnel et les salariés. Car, chacun a un rôle à jouer et les collaborateurs sont en première ligne. Ils doivent être capables d’identifier les risques, et de signaler les difficultés et les obstacles qu’ils rencontrent. L’élaboration des plans d’action se fait pour eux et avec eux.

Organiser le terrain pour éviter les accidents du travail

Puisque c’est sur le terrain que les accidents du travail ont lieu, l’entreprise doit savoir l’ordonner. Elle veille à ce que les allées et les voies de circulation soient bien indiquées. De plus, il est essentiel que la propreté et le rangement restent indiscutables. Des équipements de protection individuelle et adéquate seront également mis à la disposition de tous les collaborateurs.

Suivre les actions de prévention

Il est important d’évaluer et de mesurer l’efficacité des opérations de prévention mises en place. C’est cette étape qui permettra à l’entreprise de planifier des actions correctrices si nécessaire. Une phase de réflexion collective aidera l’employeur à repérer les erreurs commises ou les risques non identifiés. Alors, il pourra agir en conséquence.

En résumé, il faut éviter les accidents du travail

Les accidents du travail, qu’ils soient physiques ou psychologiques, présentent un enjeu financier majeur pour les entreprises. Afin de réduire les coûts et de préserver le bien-être des salariés, elle peut faire appel à un cabinet externe. Il se chargera de définir avec précision les plans de prévention, et de mettre en place les mesures légales nécessaires.

Ces outils peuvent vous intéresser
Les maladies professionnelles peuvent être évitées

Identifier les maladies professionnelles

06/05/2019

Les maladies professionnelles sont nombreuses. Elles sont définies par la sécurité sociale qui les recensent dans divers tab...

Lire la suite
Le risque thermique est-il régit par la loi ?

Qu'est-ce qu'un risque thermique au travail ?

07/03/2019

Le risque thermique peut réellement impacter la santé des salariés. Le froid comme l’excès de chaleur doit être régulé...

Lire la suite

Phasellus vel, nunc Donec Praesent mi, massa quis in vulputate,