Les intoxications alimentaires en entreprise

Les intoxications alimentaires en entreprise

Comment éviter les intoxications alimentaires ?

Les salariés peuvent être sujets aux intoxications alimentaires en entreprise. Souvent, le temps de travail ne permet pas aux salariés de déjeuner chez eux. Ils utilisent alors les restaurants collectifs et administratifs, ou les équipements de réchauffage que l’entreprise leur propose. Ils sont dès lors soumis aux risques d’intoxication alimentaire.

  • Quels sont les dangers ?
  • Comment l’employeur peut-il les prévenir ?

Comment préserver une bonne hygiène alimentaire

Il s’agit de limiter l’introduction d’éléments indésirables tels que des micro-organismes et des produits chimiques dans les denrées alimentaires.

Une hygiène qui repose sur cinq piliers, appelés les « 5M »

Lors de la préparation des repas, l’entreprise doit alors veiller au choix des Matières premières. Le Milieu, et donc les locaux, l’environnement et les équipements doivent être irréprochables. Le Matériel sera conçu pour être facile à entretenir, à nettoyer et à désinfecter. La Méthode mise en place doit minimiser les apports de germes. La Main d’œuvre, donc le personnel doit respecter scrupuleusement l’hygiène vestimentaire et corporelle.

Conséquences sur la santé des intoxications alimentaires

La contamination des aliments par des virus, des bactéries ou des parasites peut avoir de lourdes répercussions. Il faut alors préserver au mieux la santé des salariés . En outre, le degré de gravité d’une intoxication dépend du germe ou de la toxine en cause. Les conséquences varient également en fonction des capacités de défense de l’organisme de la personne atteinte. Il faut alors être très vigilants pour se prémunir des intoxications alimentaires.

Les intoxications alimentaires génèrent de sérieux troubles

Fièvres, vomissements, maux de ventre et de tête ou encore crampes abdominales surviennent alors fréquemment. Dans certains cas très graves, les employés peuvent être atteints de Salmonelle, de Listéria, d’Escherichia coli ou de Staphylocoque doré.

Prévenir les risques d’intoxications alimentaires

De nombreuses mesures de prévention sont indispensables pour prévenir les dangers d’intoxication en entreprise.

Les moyens

Les denrées doivent progresser en avant dans l’espace, sans retour en arrière ni croisement avec d’autres produits. Les actions de manipulation se feront rapidement, sous couvert du froid, et les séjours à température ambiante doivent être évités. Pour éliminer le risque d’intoxication, il est essentiel de réduire au maximum les manipulations des aliments. Le stockage et le transport des déchets doivent être surveillés, afin d’éviter toute contamination.

Le milieu

Pour limiter l’apparition d’intoxications alimentaires, l’environnement de travail doit être sain. La conception et la construction des bâtiments permettront la séparation des secteurs propres et sales. Il est essentiel de limiter les courants d’air ou l’introduction d’éléments provenant de l’extérieur. En outre, les sols doivent présenter une pente légère qui permet l’écoulement des liquides.

La main d’œuvre

Avant toutes prises en main des produits, la parfaite hygiène vestimentaire et des mains sont indispensables. Il faut donc limiter les mouvements du personnel. C’est aussi impératif qu’ils respectent le sens des zones propres. C’est une manière d’éviter au mieux la survenance de possibles intoxications alimentaires.

Le matériel

Il doit être entretenu dans un bon état (physique et hygiénique) et fréquemment contrôlé.

Les matières premières

Le tri des matières premières doit être systématique. Tout produit périmé ou qui manque de fraîcheur sera immédiatement écarté. De plus, il faudra prêter une attention toute particulière aux aliments à risques après cuisson. Il est également impératif de vérifier que l’emballage et le conditionnement sont irréprochables, afin d’écarter au maximum les risques. En cas d’une zone de restauration mise à disposition des collaborateurs, il est utile de respecter les mesures d’hygiène. Les règles de nettoyage et de désinfection doivent alors être systématiquement suivies. Au sein du lieu de travail, l’eau potable doit être contrôlée aux points de distribution de façon régulière.

Ce qu’il faut savoir des intoxications alimentaires

Pour assurer l’hygiène et la sécurité des salariés, l’entreprise peut agir sur plusieurs volets, définis par les 5M. S’il n’y a pas de restaurant collectif, mais une salle pour que les collaborateurs réchauffent leurs plats, plusieurs solutions existent. La mise en place d’un guide des bonnes pratiques peut être notamment utile. Des mesures de désinfections sont également préconisées.

Ces outils peuvent vous intéresser
Ambiance sonore et législation

Ambiance sonore au travail et risques pour la santé

08/04/2019

Les salariés peuvent être exposés au bruit. Il est donc important de réguler tout ambiance sonore au sein de l'entreprise. ...

Lire la suite
Le risque thermique est-il régit par la loi ?

Qu'est-ce qu'un risque thermique au travail ?

07/03/2019

Le risque thermique peut réellement impacter la santé des salariés. Le froid comme l’excès de chaleur doit être régulé...

Lire la suite

id id Donec dolor venenatis, id, elit. suscipit in ipsum