Faire appel à la médecine du travail

Faire appel à la médecine du travail

Qui peut faire intervenir la médecine du travail ?

La médecine du travail en France est assez largement méconnue. Les salariés ne savent pas toujours en quoi le médecin du travail leur est utile. Il est vrai que la publicité autour de ce professionnel de santé n’est pas très prolifique. Pourtant, chef d’entreprise comme travailleur ne peuvent pas faire sans les services de santé dédiés aux professionnels. Il est donc indispensable de s’interroger sur les attributs et le rôle du médecin du travail.

Quel est le rôle général de la médecine du travail ?

Au sein de toute entreprise, il existe des risques professionnels pour la santé des salariés. Aussi, l’employeur met tout en œuvre pour prévenir toute altération de l’intégrité physique et psychologique des collaborateurs. À cette fin, il passe au peigne fin chaque organisation du travail. De leur côté, les représentants du personnel participent à l’amélioration des conditions de travail. Cela veut dire qu’ils peuvent notamment soumettre des propositions pour concourir à la prévention des risques.

Préserver la santé des salariés est une priorité

C’est pour répondre à cette obligation de santé et sécurité au travail que l’intervention du médecin du travail est salutaire. La médecine du travail participe en effet, à la mise en place de moyens de prévention propres à chaque entreprise. Son objectif est de prévenir les risques professionnels avant qu’ils ne causent des accidents du travail.

Le rôle d’un médecin du travail est assez large

Il peut par exemple engager tout examen médical à l’endroit de tout salarié de l’entreprise. Il peut aider l’employeur à élaborer le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP). Le médecin assure une surveillance resserrée des conditions de travail présentant des risques particuliers.

C’est notamment le cas des :

  • travailleurs de nuit ;
  • salariés au contact de produits chimiques ;
  • personnes travaillant dans conditions de températures extrêmes ;
  • collaborateurs travaillant dans le bruit ;
  • femmes enceintes ;
  • salariés itinérants ;
  • personnels handicapés ou partiellement invalides…

Toute activité peut générer une altération de la santé d’un salarié. Pour chaque travail à réaliser, il peut être utile de se renseigner sur les risques associés. De nombreuses pathologies ont ainsi été recensées pour faire partie des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale. Certains salariés sont de ce fait soumis à une surveillance médicale spécifique. Le médecin du travail travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire de santé au travail.

Elle se compose la plupart du temps d’un :

  • psychologue du travail ;
  • infirmier de santé au travail ;
  • intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP);
  • kinésithérapeute ostéopathe ;
  • addictologue et/ou allergologue;
  • assistant de service de santé au travail…

Le médecin du travail peut confier par exemple à un infirmier de santé des examens de routine. L’article R4623-14 du Code du travail permet à ce médecin de confier certaines missions à d’autres professionnels. Évidemment, cette délégation repose sur des protocoles écrits et très encadrés.

Qui peut faire appel au médecin du travail ?

Bien que la visite médicale d’embauche n’existe plus, l’accès au médecin du travail demeure bien incontournable. En effet, il s’agit désormais de parler de visite d’information et de prévention. Le but de cette visite s’inscrit dans une volonté de sensibiliser les salariés des risques pour leur santé. Il revient à l’employeur de l’organiser dans les 3 mois après l’arrivée du collaborateur. Tout salarié peut s’il le désire faire appel au médecin du travail. Il n’est pas tenu d’en avertir son employeur. Cette visite ne sera pas mentionnée au chef d’entreprise s’il n’est pas à l’origine de la demande. À ce titre, rappelons que le médecin du travail est frappé du secret médical. L’intervention de la médecine du travail peut résulter d’une demande des membres du comité social et économique.

Motifs de recours à la médecine du travail

Le médecin du travail intervient régulièrement au sein des entreprises. Il aide les employeurs afin qu’ils prennent toutes les précautions en matière d’hygiène et de sécurité des conditions de travail. Le médecin produit également une fiche d’entreprise. Celle-ci inventorie les risques professionnels et les salariés concernés. Dans certains cas, cela permet au médecin du travail d’assurer un suivi individuel. Une surveillance médicale renforcée s’impose en particulier pour les publics exposés à des risques graves pour leur santé. À l’issue d’un accident de travail grave suivi d’un long arrêt, la reprise du travail implique une visite médicale obligatoire.

Les compétences de la médecine du travail peuvent aussi se révéler utiles pour :

  • lutter contre les risques psychosociaux (RPS) ;
  • favoriser le maintien dans l’emploi de salariés partiellement inaptes ;
  • appréhender les risques responsables de troubles musculo-squelettiques (TMS) ;
  • réfléchir à des solutions concourant à la qualité de vie au travail ;
  • intervenir au cours des inspections de site à la demande des élus…

Pour conclure, le médecin du travail est un allié des entreprises

Les employeurs peuvent adhérer en principe à la médecine du travail de leur choix. Les salariés bénéficient d’un suivi médical en fonction de leurs conditions de travail. Ils peuvent prévenir le médecin de leur situation personnelle. Toutefois, le médecin du travail étant préventif, il ne peut prescrire d’arrêt de travail ou d’arrêt maladie.

Documents à télécharger

Visite médicale (demande de RDV)

Dernière mise à jour le 10/06/19

Ces outils peuvent vous intéresser
Les maladies professionnelles peuvent être évitées

Identifier les maladies professionnelles

06/05/2019

Les maladies professionnelles sont nombreuses. Elles sont définies par la sécurité sociale qui les recensent dans divers tab...

Lire la suite
Que vaut une visite d'information et de prévention ?

La visite d'information et de prévention

07/05/2019

La visite d'information et de prévention n'est pas comparable à la visite médicale d'embauche jadis pratiquée. C'est toutef...

Lire la suite

ut sed nec felis in fringilla odio Phasellus Praesent dictum elit. dolor