Le travail de manutention est-il dangereux ?

Le travail de manutention est-il dangereux ?

Comment sécuriser le travail de manutention ?

L’évaluation des risques liés à la manutention manuelle et à l’activité physique doit être systématique au sein d’une entreprise. Le travail de manutention désigne les opérations de transport ou de soutien d’une charge, exigeant un effort chez le salarié. Quels sont les dangers liés à ce type de tâche ? L’organisation peut-elle les prévenir ? Quelles solutions s’offrent à elle ?

Les risques liés au travail de manutention

Les manutentions manuelles et mécaniques sont à l’origine de plus d’un tiers des accidents du travail. Causant fréquemment des accidents dorsaux, en particulier lombaires, elles représentent une source de danger qui n’est pas sans conséquence pour le collaborateur.

Le travail de manutention manuelle

Les problèmes naissent principalement de postures incorrectes lors du déplacement des charges lourdes, ou de grandes dimensions. Gestes répétitifs, cadence rapide et station debout peuvent entraîner des troubles musculosquelettiques, des contusions, des écrasements, des chutes, des lacérations. Les efforts excessifs, asymétriques et soudains présentent un danger pour le travailleur, dont le corps et soumis à rude épreuve.

Quels sont les risques de la manutention mécanique ?

Permettant de réduire les activités pénibles du travail manuel et d’améliorer les performances logistiques, la manutention mécanique présente des atouts. Puisqu’elle fait appel à l’utilisation d’engins de levage (grues, chariots élévateurs, ponts roulants…), elle doit également être encadrée par l’entreprise. En effet, les opérateurs sont exposés à des problèmes de douleurs vertébrales. Les vibrations émises sur le corps du salarié peuvent avoir des conséquences indésirables sur sa santé. De plus, le portage mécanique peut entraîner des traumatismes par contusion, des écrasements ou encore des chutes.

Comment l’entreprise peut-elle prévenir les dangers ?

Si, dans la mesure de possible, l’employeur doit limiter la manutention manuelle, il peut aussi agir sur plusieurs volets.

Optimiser l’environnement

Il est important d’être vigilant sur l’environnement dans lequel évolue le collaborateur. L’état du sol doit être indiscutable et le local, ainsi que les stocks, ne peuvent pas être encombrés. Un espace de travail exigu, trop froid ou trop chaud peut également faire naître davantage de danger. De plus, la direction est tenue de fournir un poste adapté, répondant aux exigences ergonomiques de l’agent.

La mise en place de moyens

Pour limiter les risques liés à la manutention manuelle, des moyens légers doivent être mis à disposition des travailleurs. Ils serviront à limiter leur effort physique. Pour cela, l’employeur proposera treuils, crics, vérins, ou crochets, qui rendront la tâche plus sûre et moins pénible. Les dispositifs de mise à hauteur et à niveau sont également une bonne solution. Tables élévatrices, inclinables, plaques tournantes et tables basculantes donnent au salarié la possibilité de préserver sa santé. Afin de faciliter les déplacements horizontaux et verticaux, l’organisation peut se munir de chariots et de transpalettes manuels. En outre, les lieux de stockage devront être aménagés et proposer des aides au soulèvement des charges.

Les formations de manutention

Elles servent à préciser aux collaborateurs les bons gestes et les postures indiquées et contre-indiquées lors de manutentions manuelles. La formation est au cœur du dispositif de prévention. Elle doit fournir au travailleur des informations sur les caractéristiques des charges. De plus, mettre en situation les opérateurs peut être un bon moyen pour prévenir les risques de santé et de sécurité.

À propos du travail de manutention

Les problèmes résultant du travail de manutention manuelle et mécanique sont nombreux. Si ces tâches mettent en danger les salariés, elles peuvent également affecter la productivité de l’entreprise. Mais les solutions de prévention ont un impact réel. En favorisant des conditions d’exécution des missions moins pénibles et plus sûres, les collaborateurs sont moins stressés, et plus productifs.

Ces outils peuvent vous intéresser
Comment accompagner le travail de nuit ?

Accompagner le travail de nuit

16/04/2019

Le travail de nuit fait partie des facteurs de risques professionnels pouvant altérer la santé des salariés. Il existe de so...

Lire la suite
Il faut encadrer le travail en hauteur

Les règles du travail en hauteur

15/03/2019

Le travail en hauteur peut causer des dégâts irréversibles. La sécurité des salariés est donc primordiale. L'employeur do...

Lire la suite

Aenean libero. risus amet, dictum ultricies fringilla elit.