Liste des risques sanitaires au travail

Liste des risques sanitaires au travail

Comment limiter les risques sanitaires ?

Pour éviter des risques sanitaires, le respect des règles d’hygiène est essentiel en entreprise. En effet, les enjeux ne sont pas moindres. Afin de limiter les apparitions de maladies professionnelles, l’employeur doit éviter l’exposition aux produits toxiques chimiques et aux contaminants biologiques.

  • Quels sont les risques sanitaires au travail ?
  • Comment peuvent-ils toucher les collaborateurs ?

Les importants enjeux de la lutte contre les risques sanitaires

La mise en place d’actions pour limiter les risques sanitaires au sein de l’entreprise est primordiale. Permettant de diminuer les dangers d’affections professionnelles, ces plans de prévention garantissent l’hygiène au travail, indispensable pour plusieurs raisons. En premier lieu, la propreté des locaux reflète l’image de marque de l’établissement. Elle améliore la satisfaction des salariés qui évoluent ainsi dans un cadre sain. Plus épanouis, ils sont alors plus à même de proposer une bonne qualité de service et d’accueil aux clients.

Obligations des employeurs

Quoiqu’il en soit, l’hygiène en milieu professionnel repose sur deux piliers pour éviter les dangers sanitaires. Les obligations de l’employeur lui imposent de mettre à disposition des salariés des équipements adaptés. Installations sanitaires, local de restauration, vestiaire, services de nettoyage, aération du lieu de travail sont alors attendus. Par ailleurs, le second pilier résulte des comportements individuels. Le port de vêtements de protection adaptés, le lavage des mains, ou encore la nutrition jouent un rôle prépondérant.

Trois familles de risques sanitaires au travail

Les dangers peuvent être classés en trois familles. En premier lieu, il y a les contaminants biologiques, aussi appelés agents pathogènes. Ils correspondent à la présence de champignons, de bactéries, de virus et de parasites dans un produit ou son environnement. Ils peuvent être source de risque pour les collaborateurs et ont plusieurs origines. L’air, l’eau, les surfaces de travail, l’élément lui-même, et le personnel sont alors des vecteurs potentiels de la contamination. Les contaminants chimiques, quant à eux, regroupent les métaux lourds, les hydrocarbures et les dioxines. On retrouve également dans cette catégorie les résidus de pesticides et de mycotoxines. Enfin, les contaminants physiques représentent la troisième famille de risques sanitaires. Il s’agit notamment des rayonnements ionisants, des rayons ultraviolets ou encore des champs électromagnétiques.

Les différentes voies d’accès des contaminants

L’exposition à la mauvaise hygiène au travail revêt plusieurs formes. En fonction de la nature de l’activité du collaborateur, la contamination s’introduira dans l’organisme de différentes façons.

L’inhalation par voie respiratoire

Fumées et poussières minérales ou organiques peuvent être présentes au sein de l’atmosphère et respirées par l’agent. Elles provoqueront alors des pathologies respiratoires et, lors de cas plus graves, des cancers du poumon. Particulièrement présent sur les chantiers ou dans les usines, ce danger d’inhalation est un risque sanitaire insidieux, puisque souvent invisible.

Le contact cutané

Le danger peut principalement provoquer des irritations, démangeaisons et sensations de brûlure sur la peau et dans les yeux. Il engendre également des lésions et des crevasses plus ou moins importantes de l’épiderme. Les réactions inflammatoires et les dermatites naissent de la présence de substances allergènes dans les équipements de protections individuels. En outre, ces problèmes peuvent venir des vêtements ou de l’environnement de travail dans lequel le salarié intervient.

L’ingestion par voie orale

L’ingestion s’opère par la déglutition des particules, des poussières ou des liquides. Ces derniers se retrouvent sur les mains, le visage, les vêtements, et parfois directement dans la boisson et les aliments. Ils provoquent des intoxications alimentaires, des nausées et des vomissements. L’individu ingère alors des métaux lourds, des pesticides, des poussières radioactives, par contact direct ou indirect.

Pourquoi les risques sanitaires sont-ils nuisibles ?

Les risques sanitaires au travail sont nombreux. À l’origine de maladies professionnelles de plus en plus fréquentes, ils doivent faire l’objet de plans de prévention rigoureux. Pour cela, il est essentiel de former le personnel aux bonnes pratiques à respecter. Ports d’EPI et mesures d’hygiène seront au cœur de ces formations, qui ont le pouvoir de véritablement limiter le danger.

Ces outils peuvent vous intéresser
Comment éviter les accidents de travail ?

Réduire les accidents du travail

27/03/2019

Les accidents du travail nuisent au bon fonctionnement de l'entreprise. Cela impacte aussi fortement les salariés. Il est imp...

Lire la suite
Comment sécuriser le travail de manutention ?

Le travail de manutention est-il dangereux ?

17/04/2019

Le travail de manutention expose les salariés à des risques professionnels plus accrus. En général, leur travail nécessite...

Lire la suite

felis in dolor. risus. mi, leo. at tempus porta. velit,