Se prémunir du risque amiante

Se prémunir du risque amiante

Comment combattre le risque amiante ?

Pour éviter le risque amiante, depuis 1997, ce matériau est interdit en France. Mais puisque de nombreuses infrastructures en contiennent toujours, il est nécessaire de protéger les salariés qui y sont exposés.

  • Qui sont les collaborateurs qui doivent faire face à ces particules toxiques ?
  • Où peut-on trouver ce matériau dangereux ?
  • Quels sont les effets et comment prévenir les risques ?

Comment le risque amiante peut-il survenir ?

Les matériaux contenant de l’amiante (MCA) sont nombreux. En effet, il a beaucoup été utilisé pour réaliser l’isolation thermique, le contrôle acoustique et l’ignifugation des bâtiments industriels. On le trouve également dans les constructions publiques. Il est présent dans les matières isolantes, ainsi que les joints d’étanchéité de nombreux équipements utilisés en entreprise. Chaudières, fours, cheminées, chauffe-eau et appareils frigorifiques sont particulièrement concernés.

Le risque amiante frappe plus les entreprises du bâtiment

Dans le secteur du BTP principalement, le risque amiante est grand. Plusieurs produits utilisés dans la construction peuvent en contenir. C’est notamment le cas du plâtre, du mastic et de la colle. On retrouve cette particule dans les canalisations souterraines, les toitures, le recouvrement de sol ou encore les câbles électriques. En automobile, l’amiante peut aussi entrer dans la composition des plaquettes de frein. Certaines couvertures anti-feu, ou vêtements et gants qui résistent à la chaleur en contiennent aussi. Alors, ce matériau peut être retrouvé en de nombreuses situations au contact des salariés. L’essentiel pour agir est de comprendre dans quelles conditions il peut être dangereux pour la santé.

Quels sont les effets sur la santé des travailleurs ?

L’amiante s’introduit dans l’organisme par les voies respiratoires. Invisibles à l’œil nu, les particules que les salariés respirent peuvent alors être particulièrement nocives. Elles vont venir se loger dans l’alvéole des poumons, et leur niveau de toxicité peut varier. Le nombre de fibres inhalées et la longueur de la période d’exposition détermineront les risques pour la santé. Les poussières d’amiante font alors naître trois maladies en particulier : l’amiantose, le cancer du poumon et le mésothéliome.

Moyens de prévention en cas de risque amiante

Pour limiter les risques, l’entreprise doit mettre en place un programme de gestion de l’amiante. Elle effectuera l’inventaire des bâtiments et des équipements qui sont susceptibles de contenir ce matériau. Il sera essentiel de comprendre quelle quantité ils contiennent, afin de mettre en place des actions correctives. Les niveaux d’empoussièrement qui sont évalués aident à déterminer quels moyens de protection collectifs et individuels sont à utiliser. Masques avec filtre, vêtements et chaussures de protection adaptées doivent être mis à disposition des travailleurs hautement exposés.

Se débarrasser de l’amiante requiert de la vigilance

En outre, en cas de désamiantage, la direction devra élaborer des procédures de travail spécifiques pour limiter le risque amiante. Il s’agira de protéger l’aire d’intervention et les systèmes de ventilation pour éviter toute contamination du bâtiment. Pour les déplacer, il faut recouvrir les équipements toxiques d’une membrane étanche. Durant ce plan d’action, l’employeur doit programmer une surveillance des lieux. Des inspections périodiques lui permettront d’observer l’état des MCA, afin de s’assurer que le danger ne grandit pas. Les processus de traitement de ces matériaux sont choisis selon plusieurs critères. Ils doivent notamment réduire au niveau le plus faible possible l’émission des fibres dans l’environnement de travail du salarié.

La formation sur les risques de l’amiante peut être salutaire

De plus, le personnel devra être correctement informé et formé sur le risque amiante auquel il est exposé. Durant la formation, il apprendra quelles sont les bonnes pratiques à suivre lorsqu’il doit entrer en contact avec ce matériau. L’utilisation des EPI fera également partie de ces cours. Enfin, il prendra connaissance des procédures d’urgence à respecter.

Ce qu’il faut retenir du risque amiante

Afin de se prémunir du risque amiante, l’entreprise doit mettre en œuvre un plan de prévention très précis et rigoureux. Pour agir, il faut impérativement réussir à reconnaître les différents types de matériaux toxiques. La première étape étant de répertorier les risques potentiels, l’employeur sera tenu de consigner ces résultats dans le DUERP.

Ces outils peuvent vous intéresser
Les maladies professionnelles peuvent être évitées

Identifier les maladies professionnelles

06/05/2019

Les maladies professionnelles sont nombreuses. Elles sont définies par la sécurité sociale qui les recensent dans divers tab...

Lire la suite
Comment lutter contre la survenance des troubles musculosquelettiques ?

Comprendre les troubles musculosquelettiques (TMS)

27/03/2019

Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont directement responsables de nombreuses maladies professionnelles. Dans de nombreux...

Lire la suite

Praesent at amet, ante. dolor. risus.