Lutter contre le stress en entreprise

Lutter contre le stress en entreprise

Le stress en entreprise peut faire partie du quotidien des salariés. Lorsqu’il est ponctuel (stress aigu), il répond à une réaction quasi normale du corps. Mais lorsqu’il dure dans le temps (stress chronique), il devient vraiment nocif pour l’organisme. Même si d’aucuns disent que le stress peut être bon par certains égards, faut-il qu’il soit occasionnel. Le « bon stress » par opposition au « mauvais stress » constitue une alarme normale du cerveau. C’est un mécanisme de défense permettant de réguler toutes les parties du corps face à une situation stressante.

Qu’est-ce qui engendre du stress en entreprise ?

Souvent la charge de travail explique la survenance du stress. Trop de travail et pas assez de temps pour le réaliser et c’est le début du cauchemar qui commence. Un autre facteur de stress en entreprise : le climat social. Lorsque celui-ci est délétère, les tensions fusent et le stress augmente. Dans tous les cas pour combattre le stress au travail, il faut commencer par s’interroger sur ce qui en est à l’origine.

Le stress au travail se révèle coûteux pour l’entreprise ?

Le stress à la longe altère les facultés du salarié. Notons que le stress chronique entre dans la longue liste des risques psychosociaux. Aussi, il est bon de se le rappeler si l’employeur doit mettre en place des mesures préventives. La multiplicité des arrêts maladie va donc entraîner des coûts non négligeables. Pas certain durant ces absences répétées que l’employeur puisse remplacer le salarié en maladie. Parfois c’est possible, mais sans que pour autant le travail soit honoré identiquement. La qualité ou le volume de travail peuvent être affectés. Le remplaçant n’aura pas le temps de développer les talents et les habitudes du salarié souffrant.

Comment peut-on lutter contre le stress chronique ?

Il faut commencer par mettre en place des actions de prévention. Pour cela, tant l’employeur que les représentants du personnel doivent inventorier les causes du stress. L’employeur les consigne ensuite au sein du DUERP. Les élus du CSE peuvent aussi l’accompagner afin que tout le monde prenne très vite conscience des besoins. La commission santé sécurité et conditions de travail (CSSCT) peut se voir confier cette mission toute particulière. Une fois les salariés identifiés et les risques associés, il sera temps de déployer des solutions correctives.

Les phénomènes du stress sont multiples

De mauvaises consignes, des conditions de travail inadaptées, un climat peu serein, des outils dégradés participent à la montée du stress. Vous ajoutez à cela des retards contraints et des récriminations infondées et vous obtenez le cocktail du stress en entreprise. Le manque de formation peut aussi expliquer la persistance du stress. Le rythme de travail est une des causes les plus connues également. Le stress peut être permanent tant il est irradié par des injonctions plurielles.

Comment utiliser le DUERP pour lutter contre le stress au travail ?

L’employeur fait d’abord un recensement des risques professionnels responsables du stress. Selon le degré d’exposition des salariés et le niveau de gravité, l’employeur prendre les mesures appropriées. Il s’agit donc de préserver la santé mentale des collaborateurs. Par mesures correctives, on parle souvent de formation à la gestion du stress et des émotions. Les managers peuvent être mieux formés au métier d’encadrant. De nombreuses formations permettent de prendre conscience de ce qu’il peut être fait pour limiter les sources de stress. L’environnement de travail peut induire du stress. Le manque de luminosité, des problèmes d’agencement et d’ergonomie favorisent le stress chez les salariés. Le document unique peut en faire état.

Conseils de Fabrice ALLEGOET à propos du stress en entreprise

Le premier conseil que prodigue ce consultant spécialisé s’inscrit dans la nécessité d’aller à la rencontre des collaborateurs. Il faut investir tant les lieux de travail que les conditions de travail. C’est en parlant régulièrement aux salariés que nous pouvons détecter les phénomènes nourrissant le stress. Dans une politique de lutte contre le stress, n’oublions pas qu’il faut disposer d’un budget. Celui-ci est très utile pour communiquer, former et préparer les salariés à lutter contre le stress.

adipiscing dolor. dapibus vulputate, suscipit non dictum velit, ipsum